• Et oui, il était temps, j'ai enfin un nouveau thème !

    Pour ceux qui me connaissent depuis plusieurs années, vous devriez savoir que je n'ai jamais su faire de thèmes... et ça n'a pas changé. Ben oui, on ne change pas une équipe qui gagne ! ;) Plus sérieusement, Cream♦ (enfin son nouveau pseudo est Kimiona) m'avait fait un header et un fond en 2014, que je n'avais jamais utilisé. Je suis retombée dessus en triant mes dossiers (oui oui), ça m'a fait culpabiliser et comme je voulais changer de thème, c'était parfait !

     J'ai essayé de faire un truc plus ou moins potable, j'espère que vous ne trouverez pas cela trop moche :') (c'est aussi pour ça que je ne l'avais pas utilisé plus tôt, comme je n'avais pas de thème complet j'avais peur de tout gâcher)

     

    Ça me tenait à cœur de le changer. Je n'osais pas faire de retour sur Eklablog avant. Ce n'est pas pour autant que je le ferai réellement, dans quelques mois, semaines ou même jours, je ne viendrai peut-être plus... mais en attendant, je suis motivée à refaire des articles, donc je vais essayer de faire durer ça !

     

    (La vidéo n'a aucun rapport avec l'article, oui, mais quand mes parents auront changé les cartouches d'encre, j'imprimerai la partition et essaierai d'apprendre à le jouer :) Je n'ai jamais joué à Chrono Trigger mais j'aime énormément cette musique !)


    2 commentaires
  • Yo !

     

    Il y a un peu plus d'un mois, le 5 avril 2017 précisément, je me suis fais retirer mes très chères dents de sagesse... (miss u my loves) Alors, j'ai souffert. Énormément. Et je tiens à faire ce petit article pour si certaines personnes vont aussi subir cette opération, pour vous enlevez toutes les illusions naïves que vous pourriez avoir quant à cette opération :'D
    Tout d'abord, il faut savoir que vous pouvez vous les faire retirer sous anesthésie générale (tout votre corps ; à l'hôpital) ou locale (uniquement votre mâchoire ; chez votre dentiste). J'ignore comment cela se passe dans le cas de la générale, donc je vais uniquement parler en me basant sur ma propre expérience. J'en profite pour dire que chacun peut avoir une réaction différente !

    J'ai commencé à stresser quelques jours avant, mais j'essayais de ne pas trop y penser. (C'était dans la continuité de mon examen de piano (que j'ai GG, vous pouvez m'applaudir oui ! ... non ? ... bon, tant pis...) et un parc Astérix avec mes potes) Le jour J, pour la petite anecdote, quand le dentiste a commencé à m'anesthésier les gencives (ce qui fut EXTRÊMEMENT douloureux), je n'ai pas pu m'empêcher de pleurer. J'ai énormément angoissé. Vraiment. Il m'a même demandé si je voulais le faire une autre fois, mais j'ai pris sur moi et dis non (à contrecœur, mais cela ne servait à rien de repousser). Je ne m'attarderais pas sur l'opération en elle-même : au-delà de la douleur de l'anesthésie et de ma panique, je n'ai rien senti. C'est sans risque, et vous en faites pas, la personne qui s'en occupe est professionnelle, tout est maîtrisé.

    Le plus dur, réellement, fut la première nuit quand l'anesthésie s'est en allée. Sans déconner, j'ai passé ma nuit à pleurer. Je ne pouvais pas dormir : quelles que soient les positions que j'essayais, je ne pouvais poser mes joues nul part sans une souffrance extrême. J'ai donc dû attendre 2h du matin pour pouvoir prendre mon antalgique (médicament anti-douleur) et quand la douleur m'a lâché, je me suis directement endormie même si je n'ai pu dormir que quelques heures. Il faut savoir que pendant deux semaines, je ne pouvais ni rire ni sourire sans souffrir - mais bien sûr la douleur s'atténuait avec le temps. Sauf que, qu'ai-je fais ? ÉVIDEMMENT ? Le lendemain de l'opération, je suis allée voir l'un de mes meilleurs amis (gros câlin à toi si tu passes par là Vincent ♥ d'ailleurs il a une chaine Youtube ! je ferai un article sur lui un jour), et déjà que de base on rit très souvent ensemble... là, mes énormes joues (elles étaient réellement beaucoup trop enflées ;w;) le faisaient rire et aussi que je sois dans le mal chaque fois que je riais... x] voyez quel genre de potes sans-cœur j'ai :'(

    Mon opération des dents de sagesse

    Et pour la bouffe, hein ? Déjà faut savoir que je n'avais pas du tout la foi de manger (en même temps, mettre trois quarts d'heure pour manger une tranche de pain de mie... bon...), donc en deux semaines, j'ai dû perdre 4kg - que je n'ai toujours pas récupéré :( Ça m'a énormément déprimé. Je ne pouvais manger rien de consistant, j'ai passé une semaine en étant complètement affamé... et après trois jours, j'ai eu une énorme envie de pizza (exactement la même que celle sur la photo aha !), mais bien sûr, je ne pouvais pas mâcher. Ce fut quand même le premier repas que je pris dès que je pu re-mâcher sans trop trop de douleur.

     

    Ç'a vraiment été l'une des pires expériences de ma vie. Et je ne souhaite à personne de se les faire retirer, malheureusement pour certain malchanceux comme moi, c'est obligatoire :'( Donc, sincèrement, courage si vous devez passer par là ♥

    (au fait, j'ai de plus en plus envie de faire un retour sur Ekla, j'ignore si ça se fera mais on y croit pour l'instant hehe)


    4 commentaires
  • Je reviens après une longue absence, il est vrai, pour vous parler d'un film que je suis allée voir aujourd'hui au cinéma : Your Name.

    Your Name

    Your Name est un film d'animation japonais réalisé par Makoto Shinkai (et adapté de son roman), sorti le 26 août 2016 au Japon et le 28 décembre en France. Il a accumulé, dans son pays, plus de 16 millions d'entrées, devenant ainsi le 2ème film japonais le plus rentable, derrière Spirited Away (ou Le Voyage de Chihiro) du célèbre Hayao Miyazaki.
    On suit l'histoire de deux jeunes adolescents : Taki et Matsuha. Tout les oppose : l'un vit dans cette grande ville moderne qu'est Tokyo, tandis que l'autre, Matsuha, habite un village traditionnel dans les montagnes et rêve de s'évader de ses obligations familiales pour aller habiter la capitale. Pourtant, ils se réveilleront certains jours dans le corps de l'autre, ne le rendant à l'autre qu'une fois la journée totalement écoulée. Va naître de cette relation particulière une véritable histoire d'amour entre les adolescents.

     Makoto Shinkai fut qualifié par beaucoup suite à ce film de "successeur de Miyazaki", et je trouve ce surnom parfaitement adapté. Au-delà des magnifiques graphismes (et vous n'imaginez même pas à quel point je les ai apprécié), l'histoire nous tient en haleine pendant toute sa durée, accompagnée  de personnages tous plus attachants les uns que les autres. J'ai adoré le côté onirique de ce film, ancré dans le récit. On alterne entre humour, romance, émotion et presque tragédie par moments. J'ai souvent du mal à rentrer dans les œuvres cinématiques (la preuve avec Les Animaux Fantastiques réalisé par David Yates, que je n'ai pas du tout réussi à apprécier...), mais j'ai été entièrement émergé du début jusqu'à la fin de Your Name. C'est typiquement le genre de film auquel je ne peux pas résister.
    En fait, je ne sais même pas quoi ajouter de plus, ce film est tout bonnement excellent. Si vous avez la chance de vivre à proximité d'un des cinémas qui le diffusent, je vous invite sincèrement à aller le voir. Et, le cas contraire, de l'acheter en DVD ou Blu-Ray quand il sera disponible sous ces formats, car ce film ne mérite vraiment pas d'être téléchargé, vu le travail fantastique qu'a fourni Shinkai à sa réalisation.

    Your Name

     

    Sur ce, je vous souhaite à tous une très bonne année, une bonne rentrée (un petit peu en avance héhé) !


    5 commentaires
  • BONJOUR !

     

    Aujourd'hui est un jour spécial (non sans blague ?), parce qu'aujourd'hui, bordel, tu as 14 ans. Bon, je ne vais pas te mentir : 14 ans ce n'est pas un âge sensationnel, il ne va rien t'arriver d'extraordinaire. Cependant, peu importe l'âge, c'est un anniversaire donc ça se fête, et encore plus quand c'est le tien. Malheureusement, je ne peux pas débarquer chez toi comme ça, même si j'aurai aimé... Donc à la place, je vais t'écrire un texte ! (non sans blague ?) Oh et comme je ne viens plus du tout, je ne sais plus grapher -déjà que de base j'étais nulle... Donc voilà, excuse-moi si tu n'as pas de "cadeaux" ! ><

    Ça fait combien de temps qu'on se connaît ? Je ne sais même plus, le temps est passé trop vite. Plus de 3 ans et demi en tout cas. En même temps, ça m'a l'air beaucoup, mais en fait, ce n'est rien du tout. J'ai l'impression de te connaître depuis toujours, pour te dire la vérité, je ne me rappelle même plus comment j'étais avant de te connaître... En si peu de temps, tu as réussi à devenir plus importante que pas mal de personnes (peut-être même toutes, d'ailleurs) que je vois et à qui je parle tous les jours. Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins : je t'adore. Avec toi, même si ce n'est qu'à travers un ordinateur (ou un téléphone maintenant), j'ai vécu pleins de choses. Du rire, de la joie, de la bonne humeur, de la tristesse, de la colère, des larmes, de la déprime, de la fragilité et j'en passe... Et dans tous ces moments, tu as toujours été là pour moi. Pour rire et discuter avec moi mais aussi pour me réconforter, me remonter le moral, me conseiller et me changer les idées quand ça ne va pas. Autant dans la réalité, il m'arrive de cacher ma vraie personnalité ainsi que mes sentiments, autant avec toi j'ai toujours été vraiment moi-même. Je me sens tellement bien avec toi, je me sens en confiance.

    L'année dernière, j'avais fais un texte principalement centré sur le fait que je voulais te rencontrer et ça n'a pas changé. Plus le temps passe, plus j'ai envie de te voir. Même juste 2 secondes me suffirait, juste le temps de te dire que je t'aime et de pouvoir te serrer dans mes bras. C'est vrai que ces derniers temps et depuis plus d'un an et demi, je ne viens lus énormément et par conséquence on ne se parle quasiment plus. Cependant, chaque fois que je reviens, je te parle comme si l'on s'était quitté la veille. Je te raconte toujours toujours autant ma vie et ma confiance envers toi n'a absolument pas diminué c'est plutôt le contraire d'ailleurs. Certes on a toute les deux grandies en âge et en maturité donc on n'a plus les mêmes sujets de discussion, mais on peut toujours délirer ensemble. Tout ça pour dire que je n'ai absolument pas l'impression de m'être éloignée de toi. On n'a pas besoin de se parler tous les jours pour rester proches, ce qui prouve que notre amitié est forte. Certains amis n'arrivent pas à garder leur proximité s'ils ne se parlent pas pendant plusieurs jours, alors que nous il nous est déjà arrivé de ne pas parler pendant plusieurs mois et pourtant on est toujours là à discuter ensemble aujourd'hui.

    Tu es tellement importante pour moi. Des fois, je me demande où j'en serai si je ne t'avais pas rencontré... Je serai probablement encore en dépression, il me manquerait quelque chose pour tenir et être heureuse. En fait c'est ça, il me manquerait ma raison de sourire. Je t'ai accepté comme tu es dès le premier jour. Je sais que tu as des défauts, personne n'est parfait pour tout le monde. Seulement à mes yeux, tu es parfaite Camille. Pas parfaite dans le sens que tu n'as pas de défauts, dans le sens que tu es parfaite telle que tu es. Ce serait idiot de te dire de ne pas changer, tout le monde change, en bien comme en mal. Mais je ne me fais pas de soucis. Je fais confiance à mon instinct, et il me dit que notre amitié ne changera pas. Qu'elle restera toujours aussi forte.

    Camille bordel je t'aime tellement... Je te promets qu'un jour on se verra. Et je m'en fous, je trouverai le moyen de faire venir Dila et on sera de nouveau ensemble toutes les trois, comme avant.
    En attendant, n'hésite pas à revenir sur Skype dans la Team Macarons, pour qu'on puisse reparler toutes ensembles avec les autres comme l'année dernière, et si l'envie t'en dit on pourrait même faire des appels !

     

    Bon en fait tu vois, j'ai encore une fois écris un pavé, mais au final c'est toujours la même chose : même si je ne viens plus sur Ekla, ce n'est pas pour autant que je t'oublie. Au contraire bordel, je t'adore chaque jour un peu plus. Tu comptes tellement pour moi...

    Je t'aime.


    20 commentaires
  • Hello !

    C'est juste un petit article pour dire qu’aujourd’hui, je vais à un concert. Et pas le concert de n'importe qui : de mes idoles. De Bigflo & Oli. Et en plus, c'est à l'Olympia !! Ceux qui m'ont sur Facebook, Twitter, ou qui me connaissent irl savent à quel point je les aime. Ça fait d'un an que je rêve de le voir en concert, et c'est ce soir bordel. Le mercredi 27 avril. Et en plus, c'est 4 jours avant mon anniv, bref je pouvais pas rêver mieux comme cadeau !

    Bigflo & Oli à l'Olympia

     

    Bon je sais que la plupart d'entre vous n'écoute pas B&O et donc ne sont pas forcément intéressés par cet article, mais si vous êtes quand même toujours en train de lire, je tenais à vous dire un truc : croyez en vos rêves. J'avais perdu espoir de les voir un jour, et pourtant... Je vais les voir en concert, je pourrais leur parler, leur faire un câlin, leur dire que je les aime et peut-être même avoir une photo avec eux si mon père accepte de me prêter son téléphone. Donc croyez toujours en vos rêves, et aussi, si un de vos amis ou un membre de votre famille vous dit l'un de ses rêves, même si ça paraît impossible, dites-lui que c'est possible. Motivez-le à y croire et à faire en sorte que ça se réalise.

    Bref je tenais à faire partager ma joie, peace ♥


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires